Retraite : Ma nouvelle vie commence ici
Les documents pour préparer sa retraite
Avez-vous connaissance de tous les documents utiles et indispensables pour bien préparer votre retraite ?

Relevé de situation individuelle : les cas d’erreurs les plus fréquentes

Publié le 23/06/2020

Lorsque vous atteignez l’âge de 35 ans, vous recevrez votre relevé de situation individuelle (RIS) puis tous les 5 ans jusqu’à votre départ en retraite. Ce document atteste des droits acquis et vous donne une vision globale de votre carrière et donc de votre future retraite. C’est pourquoi il est important de vérifier les informations qu'il contient pour bien repérer et faire corriger d’éventuelles erreurs. 

releve-de-situation-individuelle-erreurs


Retraite : qu'est-ce que le relevé de situation individuelle et comment l'obtenir ?

Le relevé de situation individuelle, autrement appelé RIS, est avant tout un document qui vous donne des informations précises sur votre retraite. Toutes les caisses de retraite auprès desquelles vous avez cotisé, partagent ces informations pour que vous soyez informé sur l'ensemble de vos droits. Ce relevé doit reprendre la totalité de vos activités professionnelles et fait la synthèse de tous vos droits acquis pour bénéficier d’une retraite de base et complémentaire. Ce document vous est envoyé tous les 5 ans à partir de 35 ans. Vous devez donc vérifier :

  • La prise en compte de toutes les activités professionnelles que vous avez exercées,
  • Le nombre de trimestres validés dans chaque régime de retraite de base,
  • Le nombre de points acquis grâce aux cotisations aux régimes complémentaires.

Pourquoi est-il important de vérifier son relevé de situation individuelle ?

La Cour des comptes a relevé dans son rapport annuel du 19 mai 2020 qu'une pension de retraite - nouvellement attribuée, - sur sept était erronée. Une ou plusieurs erreurs sur votre future pension de retraite pourraient entraîner des impacts financiers non négligeables puisque vous pourriez percevoir moins que ce que vous devriez réellement avoir. Vérifier votre RIS au fur et à mesure, vous permettra également de n'oublier aucune activité professionnelle durant votre carrière et ainsi de ne pas omettre de liquider l'intégralité de vos droits à la retraite.

Comment consulter, comprendre et corriger son RIS ?

Pour récupérer votre RIS, vous devez vous connecter à votre espace personnel sur le site https://www.lassuranceretraite.fr, sur le site www.msa.fr ou sur le site de votre caisse de retraite. Certaines erreurs récurrentes se glissent dans le RIS, c'est pourquoi il est important de vérifier l’exactitude des données collectées et des droits acquis. Avant toute chose, vérifiez bien que toutes vos coordonnées personnelles sont exactes.

Vos années d’activités

Votre relevé de situation individuelle indiquera l’intégralité de vos années d’activités. Cependant, entre les bulletins de salaire papier et désormais ceux que nous recevons uniquement en digital, il n'est pas impossible que certains de ces bulletins passent à la trappe lors d'un changement d'entreprise, notamment. Pensez donc à vérifier que chaque emploi exercé soit bien pris en compte, y compris les périodes d'apprentissage, les jobs étudiants, saisonniers, emplois à temps partiel, intérim, CDD, CDI… Si vous remarquez qu’il manque des périodes d’activités, vous pouvez vous rapprocher de vos caisses de retraite afin de signaler la ou les erreurs avec un justificatif comme un bulletin de salaire ou un certificat de travail.

La prise en compte de vos trimestres assimilés

Vos périodes de chômage indemnisé, de maladie, de congé maternité/adoption, parental ou encore de service militaire, donnent droit à des trimestres dit assimilés. Ils doivent figurer également sur votre relevé de situation individuel, mais ils sont souvent absents, alors soyez vigilant.

Par exemple, pour une période de 50 jours de chômage indemnisé, vous validerez 1 trimestre dans la limite de 4 trimestres par an. Vous devez alors vérifier que toutes vos périodes de chômage indemnisé apparaissent pour le régime de base et complémentaire. S’il manque une période, vous pourrez envoyer une attestation annuelle pour vos périodes de chômage indemnisé fournie par Pôle Emploi, aux caisses de retraite.

L'absence des informations de vos régimes complémentaires

Il peut arriver qu’il n’y ait aucune information et aucun point Agirc/Arrco sur votre relevé. Si vous avez changé d'entreprise, il faudra fournir vos bulletins de salaire et certificats de travail pour les périodes où il n’y a aucune information. Enfin, il vous faudra fournir un relevé de carrière du régime de base pour valider ces périodes d’un point de vue de la Sécurité sociale.


Vous l’aurez compris, le relevé de situation individuelle est un document stratégique pour le calcul du montant de votre future pension de retraite et de votre âge de départ à taux plein. Souvenez-vous également, qu'il est de votre responsabilité d'identifier et de faire rectifier toutes les anomalies présentes sur votre RIS. La correction de ces erreurs peut parfois prendre plusieurs mois, il est alors plus prudent de vous rapprocher de vos caisses de retraite pour procéder aux rectifications au fur et à mesure de votre carrière pour ne pas vous retrouver pénalisé à l'heure de partir à la retraite.